La veste ultra-photogénique – Interview de Constance Victoria

16th October 2017

On a proposé un challenge à la photographe mode londonienne Constance Victoria : prendre en photo notre veste en denim Girlfriend Sherpa sur trois mannequins différents, avec des personnalités et des styles différents. On n’a pas été déçu.

CR10225 Brand Communications - Brand Communications - Constance Victoria Blog Header & Photos_quote

Q : Présente-toi en quelques lignes de manière originale.

R : Moi, c’est Constance Victoria Phillips. Je vis à Londres et je suis photographe et influenceuse. Pour faire simple : je suis passionnée d’art avec une préférence pour le portrait et la photo de mode.

Q : La génération Y est plutôt à fond dans la photo. Comment est-ce que ce hobby est devenu un choix de carrière pour toi ? Donne-nous tes conseils !

R : J’ai commencé ado par faire de la photo argentique, je développais mes photos toute seule à la fac du coin. C’est après avoir commencé mes études supérieures que j’ai acheté mon premier numérique. Après avoir décroché mon diplôme, j’ai déménagé à Londres. J’étais fauchée et je ne savais pas trop ce que j’allais faire. Depuis, ma vie a été une succession de coïncidences hyper cools. Je voulais faire de la photo, mais je n’avais aucune envie de commencer en tant qu’assistante. Alors j’ai juste tenté le coup. J’avais un blog mode à l’époque, ça m’a permis de bosser un peu avec des marques et dans le monde du e-commerce. Faire du portrait, ça a été une sorte d’évolution naturelle, ou plutôt un retour à mes premières amours, parce que c’est par ça que j’ai commencé la photo. J’ai dû travailler super dur parce que ce milieu est hyper compétitif. Mais, malgré tous les problèmes auxquels j’ai pu être confrontée, ça a été une expérience absolument géniale.

Q : Décris ton esthétique en quelques mots.

R : Mon style est naturel, épuré, brut. Je cherche toujours à prendre les gens en photo comme ils sont vraiment. J’évite d’abuser des artifices, je veux juste qu’il y ait une connexion avec le mannequin, avec sa beauté naturelle. En regardant mon site, on doit se dire que j’aime le noir et blanc, et les photos qui ont du caractère… C’est pas faux.

Q : Où est-ce que tu puises ton inspiration ? Donne-nous des noms classiques et d’autres moins connus, et puis dis-nous pourquoi !

R : Oh, ce n’est pas une question facile, ça. Je m’inspire de tellement d’artistes géniaux ! Cass Bird, Ace Amir, Alasdair McLellan, Peter Lindbergh, Tom Mitchell, Matteo Montanari, pour n’en citer que quelques-uns ! Je m’inspire aussi de photographes, mannequins ou stylistes sur Instagram. Quand je shoote, je m’inspire du modèle, de l’énergie qu’il dégage et de son style. De toute façon, quand tu fais du portrait, ça ne sert à rien de planifier ton shooting avant d’avoir rencontré le modèle.

CR10225 Brand Communications - Brand Communications - Constance Victoria Blog Header & Photos_1

Q : D’après toi, qu’est-ce qui fait un  bon modèle ?

R : Pour reprendre ce que je disais tout à l’heure, j’adore travailler avec des gens motivés, qui ont un style et une personnalité bien marqués, ce sont des qualités qui se voient à travers l’objectif, le physique m’importe moins. Les gens que je préfère prendre en photo sont ceux qui ont un truc en plus, un visage particulier, ça me fascine.

Q : Quels sont les bons et les mauvais côtés de ton job ?

R : Le truc le plus cool, c’est de pouvoir être ma propre boss et d’être libre de travailler comme je le veux. Jamais je pourrais travailler dans un bureau de 9 h à 17 h, 5 jours sur 7. Je fais ce que j’aime, un boulot hyper créa et c’est génial de pouvoir travailler avec des gens différents.

Mais cette liberté est un avantage et un inconvénient. En étant freelance, je n’ai aucune sécurité d’emploi. Ce milieu est hyper compétitif ; pour faire ta place, il faut toujours être au top. C’est parfois vraiment stressant !

CR10225 Brand Communications - Brand Communications - Constance Victoria Blog Header & Photos_3

Q : Parlons Superdry – est-ce que tu peux nous dire ce que t’as voulu exprimer avec cette collaboration ? Comment est-ce que tu voulais représenter la marque ?

R : En fait, je voulais montrer que cette veste en denim allait à toutes les filles et à tous les styles. J’ai demandé à des modèles qui ont toutes un style et un sens de la mode bien différents de la porter comme elles le voulaient. J’ai utilisé mon argentique 35mm pour donner aux photos un effet brut, non retouché, assez minimaliste et réaliste. J’ai shooté dans une rue du sud de Londres, histoire de donner un côté un peu grunge, ordinaire et automnal à mes photos.

Q : Parlons de la veste en question. Comment tu la vendrais ?

R : Avec le temps qu’il fait en ce moment à Londres, c’est la galère pour s’habiller. Je sais jamais combien de couches je vais devoir mettre… Donc, cette veste est juste la pièce parfaite pour la mi-saison. Et puis, elle est cool à associer à un jean (pour un total look denim bien stylé).

CRÉDIT PHOTO

Photographe : Constance Victoria

Mannequins : El Wood, Lilia Weddell, Paige Lawrence

Coiffure et maquillage : Henry Radford

Clique ici pour voir toutes nos vestes pour homme et vestes pour femme.



Photographer: Constance Victoria

Model: El Wood
Lilia Weddell
Paige Lawrence

Hair & Makeup: Henry Radford

Explore our full range of jackets here.

Voir plus...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *